Les feux de forêts font des ravages partout dans le monde, que ce soit en Californie (aux États-Unis), au Portugal, en Grèce ou encore en Espagne. Ces derniers temps, ce phénomène dévastateur devient de plus en plus fréquent. Et selon les scientifiques, le réchauffement climatique n’y est pas étranger. Il y est même pour beaucoup et dans cet article, nous vous expliquons pourquoi.

  • Le réchauffement climatique favorise les incendies

Le réchauffement climatique est à l’origine de plusieurs phénomènes qui favorisent le déclenchement de feux de forêts. En voici deux exemples.

  • La végétation change

Avec la hausse des températures, les végétaux qui ne supportent pas la chaleur et la sécheresse disparaissent et laissent place à des plantes plus adaptées aux conditions semi-arides. En effet, les végétaux qui aiment l’humidité n’arrivent pas à survivre, contrairement à d’autres espèces qui supportent très bien la sécheresse telles que la lavande sauvage, le thym ou encore le romarin. L’ennui avec ces types de plantes, c’est qu’ils sont également plus inflammables.

  • Des plantes qui puisent au plus profond du sol pour trouver de l’eau

En général, la hausse de température va souvent de pair avec la diminution des précipitations. Par conséquent, le sol est moins riche en eau. Les racines des plantes doivent puiser plus profondément dans le sol pour trouver de l’eau. Résultat, le sol est moins humide. Ce qui signifie que sa capacité à ralentir le développement des feux de forêt se trouve fortement diminuée. En effet, les sols humides ralentissent considérablement l’expansion des feux de forêts.

En plus de ces deux exemples, on peut aussi ajouter une hausse des éclairs favorisée par le climat sec et aride. Les foudres sont souvent à l’origine des feux de forêts.

À cause du réchauffement climatique, de nombreux pays connaissent des périodes caniculaires de plus en plus critiques. D’un côté, la température élevée favorise la transpiration des végétaux et diminue la quantité d’eau contenue dans le sol. Par conséquent, les plantes s’assèchent. Ce qui entraîne l’augmentation de risques de départ d’incendie.

D’un autre côté, sachez que dans certaines régions, le réchauffement climatique entraîne également la baisse de pluviométrie.

Les feux de forêt sont favorisés par une végétation sèche, un temps chaud et venteux. Et malheureusement, toutes ces conditions sont souvent remplies dans certaines des régions les plus touchées par le changement climatique.

Face à cette menace grandissante, il est nécessaire de mieux s’organiser pour éviter que ce phénomène occasionne le moins de dégâts possibles.

Découvrez aussi les conséquences de la montée du niveau de la mer ici.