Les poissons clowns sont menacés d’extinction

Qui ne connaît pas Nemo, le poisson clown rendu célèbre par Disney dans le film d’animation « Le monde de Nemo ». Malheureusement, cette espèce est menacée d’extinction. En effet, l’existence de ce fabuleux poisson ne tient plus qu’à un fil. À qui la faute ? Au réchauffement climatique. Nous allons vous expliquer pourquoi.

Comment vivent les poissons clowns ?

Si vous avez déjà eu l’occasion de regarder le film d’animation sorti en 2003, vous saurez à peu près comment vivent les poissons clown. Cette espèce a un besoin vital de l’anémone de mer pour survivre. Sans cette algue, le poisson clown disparaîtrait aussitôt. C’est de lui que ce poisson tire sa superbe couleur orange. Mais ce n’est pas tout : cette algue lui sert aussi d’abri, surtout lors de la reproduction.

Or, le réchauffement climatique qui entraîne aussi la montée de la température de l’eau des mers et des océans menace de faire disparaître purement et simplement ce magnifique petit poisson. L’explication est toute simple : à cause de cette hausse de température, près de la moitié des anémones de mer ont blanchi. Et selon les scientifiques, ce blanchissement des algues a provoqué un état de stress chez ces petits poissons très fragiles.

L’exemple le plus notable de cette menace a été observé en 2016, suite au passage d’El Nino. Les scientifiques ont observé une diminution significative du nombre de bébés poisson clown, dû à la baisse de production des œufs. Fort heureusement, ce phénomène n’a pas perduré au point de provoquer l’extinction de l’espèce. Mais force est de constater que les conséquences sont bien réelles.

Quelle solution adopter pour préserver l’existence des poissons clowns ?

Face à cette menace, les scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme et ont incité les responsables à prendre les dispositions nécessaires pour renverser la tendance. Mais jusqu’ici, aucune solution concrète n’a été proposée. Mais en attendant, les scientifiques ne baissent pas les bras et essaient déjà de trouver une solution, de leur côté. Les faits observés les rendent un peu optimistes. En effet, comme nous l’avons évoqué un peu plus tôt, seule la moitié des algues a blanchi. Donc, en ce moment, ils cherchent à comprendre comment l’autre moitié des algues a résisté à la hausse de température et à la vague de blanchiment. S’ils trouvent la réponse à cette question, ce serait déjà un bon début. Cela leur permettrait peut-être de trouver une solution durable.

Découvrez aussi la menace qui plane sur l’ours polaire à cause du réchauffement climatique ici.

Le réchauffement climatique et les feux de forêts

Les feux de forêts font des ravages partout dans le monde, que ce soit en Californie (aux États-Unis), au Portugal, en Grèce ou encore en Espagne. Ces derniers temps, ce phénomène dévastateur devient de plus en plus fréquent. Et selon les scientifiques, le réchauffement climatique n’y est pas étranger. Il y est même pour beaucoup et dans cet article, nous vous expliquons pourquoi.

  • Le réchauffement climatique favorise les incendies

Le réchauffement climatique est à l’origine de plusieurs phénomènes qui favorisent le déclenchement de feux de forêts. En voici deux exemples.

  • La végétation change

Avec la hausse des températures, les végétaux qui ne supportent pas la chaleur et la sécheresse disparaissent et laissent place à des plantes plus adaptées aux conditions semi-arides. En effet, les végétaux qui aiment l’humidité n’arrivent pas à survivre, contrairement à d’autres espèces qui supportent très bien la sécheresse telles que la lavande sauvage, le thym ou encore le romarin. L’ennui avec ces types de plantes, c’est qu’ils sont également plus inflammables.

  • Des plantes qui puisent au plus profond du sol pour trouver de l’eau

En général, la hausse de température va souvent de pair avec la diminution des précipitations. Par conséquent, le sol est moins riche en eau. Les racines des plantes doivent puiser plus profondément dans le sol pour trouver de l’eau. Résultat, le sol est moins humide. Ce qui signifie que sa capacité à ralentir le développement des feux de forêt se trouve fortement diminuée. En effet, les sols humides ralentissent considérablement l’expansion des feux de forêts.

En plus de ces deux exemples, on peut aussi ajouter une hausse des éclairs favorisée par le climat sec et aride. Les foudres sont souvent à l’origine des feux de forêts.

À cause du réchauffement climatique, de nombreux pays connaissent des périodes caniculaires de plus en plus critiques. D’un côté, la température élevée favorise la transpiration des végétaux et diminue la quantité d’eau contenue dans le sol. Par conséquent, les plantes s’assèchent. Ce qui entraîne l’augmentation de risques de départ d’incendie.

D’un autre côté, sachez que dans certaines régions, le réchauffement climatique entraîne également la baisse de pluviométrie.

Les feux de forêt sont favorisés par une végétation sèche, un temps chaud et venteux. Et malheureusement, toutes ces conditions sont souvent remplies dans certaines des régions les plus touchées par le changement climatique.

Face à cette menace grandissante, il est nécessaire de mieux s’organiser pour éviter que ce phénomène occasionne le moins de dégâts possibles.

Découvrez aussi les conséquences de la montée du niveau de la mer ici.

Le photovoltaïque

L’effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par un certain Alexandre-Edmond Becquerel. C’était un physicien renommé en son temps. Pour rappel, l’effet photovoltaïque permet de créer de l’électricité grâce à la lumière. De nos jours, les installations photovoltaïques sont de plus en plus rependues. Dans cet article, nous allons voir de plus près ce type d’installation afin de vous aider à mieux le comprendre.

Les différents composants d’un système photovoltaïque

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient que nous sachions quels sont les différents composants d’une installation photovoltaïque. Principalement, ils sont au nombre de 5 :

-Le système de fixation qui, comme son nom l’indique, assure la fixation du panneau au toit.

-Le panneau photovoltaïque proprement dit, celui qui capte la lumière du soleil pour produire du courant électrique.

-L’onduleur, qui se charge de transformer le courant continu obtenu initialement, en courant alternatif.

-Les différents composants électriques qui ont pour rôle de raccorder les panneaux photovoltaïques entre eux, d’acheminer le courant obtenu et de sécuriser l’ensemble de l’installation.

-Et enfin, il y a le compteur de production qui permet d’évaluer et de comptabiliser l’ensemble de la production de l’installation.

Maintenant que vous savez quels sont ses différents composants, voyons maintenant comment il fonctionne.

Comment fonctionne un panneau photovoltaïque ?

Le principe de fonctionnement d’une installation photovoltaïque est relativement simple. Chaque panneau solaire est composé de cellules photovoltaïques. Ceux-ci ont la capacité de transformer le rayon du soleil en électricité. Pour entrer plus dans les détails, les particules de lumière, appelées photons, entrent en contact avec les cellules photovoltaïques. Ces dernières transfèrent leur énergie aux électrons qui se mettent alors en mouvement dans un sens précis. C’est ce mouvement qui génère un flux électrique.

Le courant électrique produit est alors recueilli par des fils métalliques pour être acheminé vers une cellule vivante. Les courants obtenus se divisent en petits secteurs et une fois additionnés, ils deviennent assez puissants pour alimenter un foyer.

Où installer un système photovoltaïque ?

Contrairement à ce que laissent entendre les préjugés, une installation photovoltaïque n’est pas uniquement utilisable que dans les régions ensoleillées. Certes, elle serait beaucoup plus efficace dans les endroits de ce genre, mais vous pouvez aussi très bien en profiter dans une région où le soleil est beaucoup moins présent. Il vous suffit juste d’avoir un toit bien orienté vers le soleil. Le panneau doit aussi être bien dégagé et disposé en pente. L’idéal est d’avoir un toit avec une inclinaison de 30° et orienté vers le sud. Vous devez aussi vous assurer qu’il n’y ait aucun obstacle qui puisse empêcher les panneaux de capter la lumière du soleil.

Cependant, ces quelques notions de base ne vous suffiront pas pour réussir vous-même l’installation de votre système photovoltaïque. En effet, c’est une opération complexe et technique. La meilleure façon d’avoir une installation fonctionnelle et performante, c’est de confier les travaux à un professionnel.

Lisez aussi notre article sur le réchauffement climatique et les feux de forêt.

À qui confier l’installation d’un système photovoltaïque ?

De nos jours, les entreprises spécialisées dans l’installation d’un système photovoltaïque se comptent par dizaines. Cependant, toutes ne se valent pas. Certaines sont bien meilleures que d’autres. Dans cette concurrence très rude, l’entreprise THALOSOLAR se démarque du lot grâce au savoir-faire de son équipe dans la réalisation de ces types de travaux. Située à Couffoulens dans le département de l’Aude, cette entreprise est spécialisée dans l’installation de systèmes photovoltaïques.

Donc, si vous résidez dans la région, n’hésitez pas à solliciter ses services pour vous assurer d’un résultat amplement à la hauteur de vos attentes. Vous pouvez compter sur le savoir-faire de son équipe de professionnels pour vous garantir une installation réussie avec un rendement optimal.

Quelques matériaux performants utilisés dans le domaine de l’isolation thermique

Dans un bâtiment, qu’il soit résidentiel ou commercial, l’isolation est l’un des investissements les plus rentables. En plus d’améliorer le confort de ses occupants, les travaux d’isolation permettent aussi de réaliser d’importantes économies d’énergie. Cependant, les solutions d’isolation sont nombreuses. Et il n’est pas toujours facile de savoir laquelle correspond le mieux à vos besoins. Les différentes solutions se distinguent surtout par le type de matériau utilisé pour sa réalisation. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques exemples de matériaux parmi les plus utilisés dans ce domaine.

L’uréthane giclé ou polyuréthane

L’uréthane giclé fait partie des matériaux les plus utilisés dans l’isolation thermique à cause de ses nombreux avantages. En effet, parmi les nombreux isolants utilisés dans le domaine du bâtiment, c’est le matériau qui présente la valeur R la plus élevée. Pour rappel, la valeur R détermine la capacité d’un matériau à freiner le flux de chaleur qui le traverse. Celle-ci est calculée en fonction de l’épaisseur et de la conductivité du matériau. Outre cet avantage, l’uréthane giclé présente également de nombreuses autres qualités. Pour ne citer que quelques-unes, on peut notamment souligner sa capacité d’étanchéification à l’air et à la vapeur, sa capacité d’adhérence aux différents types de supports, ainsi que la protection qu’il offre contre la moisissure et le radon. Voilà pourquoi ce matériau est très apprécié par les professionnels du secteur.

La laine soufflée

La laine soufflée figure aussi dans la liste des matériaux les plus utilisés dans le domaine de l’isolation. Elle présente aussi des atouts non-négligeables. L’isolation par la laine soufflée est réputée pour sa capacité à supprimer les ponts thermiques. Très étanche, ce matériau est également connu pour sa longévité. S’adaptant à toutes les contraintes architecturales, l’isolation à la laine soufflée est également très facile à mettre en œuvre. L’isolation avec ce matériau fait partie des solutions les moins chères sur le marché. Par ailleurs, il a aussi pour avantage de ne présenter aucun danger pour la santé.

Pour toutes ces raisons, la laine soufflée fait également partie des solutions d’isolation les plus recommandées par les professionnels.

La cellulose

La cellulose fait également partie des matériaux les plus utilisés dans le domaine de l’isolation. Et comme pour les deux autres cité précédemment, elle propose aussi des avantages très intéressants.

Tout d’abord, elle présente un excellent rapport qualité-prix. Malgré ce coût relativement faible, elle offre une excellente performance thermique. La cellulose est également connue pour procurer un confort optimal en été grâce à une bonne protection contre la chaleur. Elle résiste parfaitement aux agressions extérieures diverses. La cellulose présente une excellente résistance au feu, mais également à la moisissure, aux insectes et aux rongeurs. Et pardessus tout, c’est un matériau entièrement écologique.

L’intérêt de faire appel à des professionnels pour les travaux d’isolation

Avec les nombreuses solutions proposées sur le marché, il est difficile de choisir le type d’isolant le plus adapté à un projet, surtout si on ne connaît pas grand-chose en matière de travaux de bâtiment. D’où l’intérêt de faire appel à des professionnels dans le domaine. Seuls ces spécialistes seront en mesure de vous conseiller sur la solution d’isolation à adopter. Parmi les nombreux professionnels œuvrant dans ce domaine, ISOLATION THERMIQUE PLUS figure parmi les meilleures entreprises du secteur. Établie à Saint-Honoré, près de Saguenay, elle est spécialisée dans les travaux d’isolation résidentielle et commerciale. Selon la configuration de votre bâtiment, son équipe de professionnel réalise une étude thermique afin de vous proposer le matériau à utiliser parmi les isolants en uréthane giclé, en cellulose et en laine soufflée.

Architecture écologique

La sauvegarde de l’environnement nous concerne tous. Chacun doit apporter sa contribution afin de lutter contre le réchauffement climatique dont les conséquences se font de plus en plus sentir. Il existe de nombreux moyens pour lutter contre ce fléau. La construction d’une maison écologique serait déjà un grand pas en avant. En effet, l’architecture écologique est l’une des nombreuses armes de lutte contre le réchauffement climatique.

Qu’est-ce que l’architecture écologique ?

L’architecture écologique est un concept identique à l’architecture ordinaire, à la seule différence que la première doit prendre en compte l’aspect écologique de la construction comme l’économie d’énergie ou encore l’utilisation de l’énergie durable. Cependant, selon les spécialistes, l’architecture écologique représente un défi de taille, car sa mise en œuvre est très complexe. Selon toujours ces spécialistes, il est plus facile de rénover une ancienne habitation et de la rendre écologique, que de partir de zéro et d’entamer une nouvelle construction.

Les avantages d’une maison écologique

On peut citer 5 principaux avantages offerts par une maison écologique :

-Le respect de l’environnement

Lors de la construction d’une maison écologique, on privilégie l’utilisation de matériaux considérés comme saints et respectueux de l’environnement. Le but est de limiter au maximum l’émission de CO2 produit lors de la phase de transformation des matériaux et de la construction proprement dite. Certains matériaux de finition comme les enduits, les vernis et les peintures sont particulièrement polluants. Dans ce cas, les peintures écologiques sont à privilégier pour le revêtement.

-L’économie d’énergie

L’économie d’énergie passe impérativement par une bonne isolation. Et justement, lors de la mise en œuvre de l’isolation, il faut privilégier les isolants d’origine végétale. La paille, le chanvre, les ouates de cellulose, ou encore la laine de mouton sont autant de possibilités. Ce sont tous des matériaux très performants en matière d’isolation, ce qui représente une importante économie sur votre facture de chauffage à long terme. Par contre, les matériaux issus de l’industrie pétrochimique tels que les laines sont à exclure.

-Elle permet d’avoir de l’air plus sain à l’intérieur de la maison

Il est à souligner que certains matériaux non écologiques, utilisés dans la construction d’une maison ont, en plus de présenter une faible performance énergétique, tendance à se dégrader et présenter un danger pour la santé. À titre d’exemple, l’évaporation de certains types de peintures laisse s’échapper des composées organiques volatiles comme le formaldéhyde. Ce dernier va stagner dans l’air ambiant de la maison. Le formaldéhyde peut causer une irritation des voies respiratoires.

La construction d’une maison écologique vous évitera ce problème. Ainsi, vous bénéficierez d’un cadre de vie plus sain. Par ailleurs, sachez que les matériaux écologiques favorisent aussi la régulation de l’hygrométrie. Cela empêche l’apparition de certaines pathologies liées à un taux d’humidité trop élevé.

-Une plus-value significative pour le bien immobilier

Certes, la construction d’une maison écologique est plus coûteuse que celle d’une maison classique. Ceci vient du fait qu’un matériau écologique a un prix nettement plus élevé qu’un matériau non-écologique avec le même niveau de performance. C’est tout à fait compréhensible vu la rareté des matériaux écologiques.

Ceci dit, cet effort financier sera récompensé au moment de revendre la maison. Celle-ci aura beaucoup plus de valeur qu’une maison classique.

-La possibilité de bénéficier de primes et de subventions

Afin d’inciter les ménages à investir dans une maison écologique, le gouvernement propose différents types d’aides financières : le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), une réduction de 5,5 % de la TVA sur certains aspects du chantier, une subvention de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) ou encore la prime énergie.

Un spécialiste de l’architecture écologique

Si vous projetez de faire construire une maison écologique, il vous faudra faire appel à un spécialiste en la matière. L’entreprise ALIAS ARCHITECTURE est un candidat idéal. Située à Drummondville, dans la province de Québec, la compagnie ALIAS ARCHITECTURE possède près d’une dizaine d’années d’expérience dans ce domaine. Elle se fera un plaisir de vous aider dans votre projet.

Les conséquences de la montée du niveau des océans

Selon une étude effectuée par des scientifiques de renom, la hausse du niveau de la mer est évaluée entre 1 et 5 cm par an à l’échelle mondiale. Et les choses ne risquent pas de s’arranger puisque ce phénomène va s’accélérer au cours des prochaines années. Mais savez-vous quels sont les impacts de cette hausse du niveau des océans sur notre planète ? Pour que vous ayez une idée plus précise, voici quelques exemples.

La disparition de certaines zones côtières

C’est l’une des conséquences les plus graves de la montée du niveau des océans. Les exemples les plus connus sont les cas du Pays-Bas et du Bangladesh. En effet, actuellement, le Pays-Bas se trouve déjà en dessous du niveau de la mer. Le pays ne doit son salut qu’à la mise en place d’un système de digue très ingénieux, mais qui est également très coûteux. Sinon, il serait déjà inondé.

Le cas du Bangladesh est moins critique, mais tout aussi inquiétant. Selon une étude, si le niveau de la mer au Bangladesh augmentait de 1 m de plus, le pays perdrait environ 40 % de sa surface. Cela pousserait plusieurs dizaines de millions de personnes à l’exode. Bien que le Bangladesh soit encore moins exposé au danger, son manque de moyens pour lutter contre le phénomène est très inquiétant.

Ces deux cas nous ont servi d’exemple, mais en réalité, toutes les villes côtières sont menacées par ce phénomène.

Des îles submergées

Si le niveau des océans monte toujours, ce qui risque sûrement d’être le cas, de nombreuses îles disparaîtront tout simplement de la surface de la terre. Il existe de nombreux exemples d’îles qui menacent d’être submergées par les océans. C’est le cas notamment des îles Maldives dans l’Océan Indien. On peut également évoquer le cas de l’archipel des Tuvalu, au sud de l’océan Pacifique. C’est un groupe de neuf îles dont le point culminant se situe à seulement 4,5 m au-dessus du niveau de la mer. C’est triste à dire, mais cet archipel est condamné à disparaître d’ici quelques décennies si la tendance actuelle n’est pas renversée.

Disparition de certaines réserves naturelles

Par la même occasion, la perte de certaines zones côtières engendre, la disparition de nombreuses régions qui possèdent une très haute valeur biologique. On parle ici des marais, des mangroves, mais aussi des parcs naturels qui sont situés sur les côtes.

La montée du niveau des océans

Les conséquences du réchauffement climatique sont nombreuses. La montée du niveau des océans en fait partie. Et selon les scientifiques, cela ne va pas s’arranger pour les années à venir. Le phénomène va même s’accélérer. Afin de mieux comprendre le mécanisme, nous allons voir de quelles manières le réchauffement climatique contribue à la montée du niveau des eaux.

Le rôle du réchauffement climatique dans la montée du niveau des océans

En principe, le réchauffement climatique contribue à la montée du niveau des océans à travers deux processus :

  • Le premier est tout simplement par la dilatation de l’eau. En effet, comme nous le savons tous, le premier effet du réchauffement climatique est la montée de la température de l’atmosphère. Et cette montée de température se fait sentir jusqu’au niveau du sol et des océans. Or, lorsque les molécules d’eau sont soumises à une forte chaleur, ceux-ci ont tendance à s’agiter. Et en s’agitant ainsi, les molécules s’éloignent les unes des autres. Ce qui explique l’augmentation du volume d’eau.

Cependant, cette dilatation du niveau de la mer par réchauffement ne se produit que dans certaines zones de la planète où la chaleur se fait le plus sentir.

  • Ensuite, le processus le plus perceptible, c’est la fonte des glaces qui sont situées sur les continents. Ces dernières années, les glaces de l’Antarctique continuent de fondre. En effet, cette fonte se produit à un rythme de plus en plus élevé au fur et à mesure que la température terrestre augmente. L’Antarctique n’est pas la seule zone où ce phénomène inquiète. On peut aussi l’observer au Groenland, en Alaska, en Patagonie, mais aussi dans les Alpes. Les glaciers fondent et se transforment en eau. Les eaux ainsi formées se déversent directement dans les mers et les océans. Pour vous faire une idée sur l’ampleur de la menace, sachez que le continent antarctique renferme à lui seul près de 30 millions de km³ de glace. Et c’est juste une estimation. Cette quantité équivaut à peu près à 2 % de l’eau terrestre. Selon les scientifiques, la fonte de la totalité de cette grande quantité de glace provoquerait une augmentation du niveau des mers et des océans de l’ordre de 60 mètres. Et là, il ne s’agit encore que de l’Antarctique. Si l’on ajoute à cela le Groenland, l’Alaska et les autres, vous imaginez le dégât que cela pourrait occasionner.

Bref, voilà une raison de plus pour nous de trouver une solution efficace pour ralentir le réchauffement climatique.

Aussi, découvrez notre focus sur le corail marin.

L’aérovoltaïque

L’aérovoltaïque est une technologie de dernière génération dans le domaine de l’exploitation de l’énergie solaire. Plus complet et plus économique, elle permet d’exploiter l’énergie solaire d’une manière optimale. Pour vous aider à en savoir plus sur cette technologie, nous allons vous éclaircir sur quelques points la concernant.

Comment ça marche ?

L’aérovoltaïque fonctionne à peu près de la même façon que le photovoltaïque, c’est-à-dire qu’elle utilise la lumière du soleil pour produire de l’électricité. Mais la seule différence notable est que l’aérovoltaïque permet de mieux exploiter cette source d’énergie. En effet, le système photovoltaïque exploite seulement 20 % de l’énergie solaire tandis que l’aérovoltaïque en exploite près de 80 %. Nous allons vous expliquer comment.

Comme nous le savons tous, la production d’électricité génère de la chaleur. D’où le grand intérêt du système aérovoltaïque parce qu’en plus de produire de l’électricité, il récupère aussi la chaleur produite pour réchauffer votre habitation.

Cette chaleur est propagée dans l’habitat grâce à un système de ventilation.

Par ailleurs, sachez que le système aérovoltaïque a aussi la particularité de pouvoir propager de l’air frais durant la période de fortes chaleurs.

Sur quels types de toits peut-on installer un système aérovoltaïque ?

Avant de vous intéresser sur l’efficacité et la rentabilité de ce système, vous devez tout d’abord vérifier s’il est possible de l’installer sur votre habitat ou non. Mais rassurez-vous, ce système est pratiquement adaptable à toutes les configurations d’une maison.

En général, le système aérovoltaïque s’adapte à tous types d’habitations qu’elles soient anciennes ou récentes. Il s’installe sur tous les bâtiments, qu’ils soient à étages ou non, ainsi que dans les combles perdus ou aménagés. Cependant, selon les spécialistes, il s’installe plus facilement sur les charpentes ajourées que sur les toits en béton.

Par ailleurs, l’installation ne peut se faire que sur les toitures inclinées. Mais ce petit problème devrait être réglé très prochainement. En effet, les spécialistes travaillent beaucoup dans ce sens.

En ce qui concerne la durée d’installation, vous devez compter entre un ou deux jours pour la mise en place de 20 m² de panneaux aérovoltaïque et du système de ventilation qui va avec.

Comment entretenir un système aérovoltaïque ?

Après l’installation et la mise en marche du système, celui-ci doit être régulièrement entretenu pour maintenir un bon rendement, mais aussi pour prolonger sa durée de vie. L’entretien consiste à maintenir la propreté des modules. En effet, les saletés et les poussières affectent le rendement des panneaux solaires. D’où la nécessité de les nettoyer régulièrement.

Toutefois, lors du nettoyage, veillez à ne pas endommager les panneaux. L’utilisation d’une raclette en plastique est fortement déconseillée. Évitez aussi de créer un choc thermique lors de votre intervention.

Outre la propreté des panneaux, vous devez aussi vérifier régulièrement l’état de l’onduleur. C’est un élément très important. À la rigueur, il doit être entretenu, au moins une fois par an pour garantir le bon fonctionnement de votre installation.

Et enfin, il est aussi préférable de changer le filtre du système de ventilation, tous les ans.

À qui faire appel pour l’installation d’un système aérovoltaïque ?

De nos jours, il existe de nombreuses entreprises qui proposent ce type de prestation. À titre d’exemple, l’entreprise AEROVOLT jouit d’une excellente réputation dans ce domaine. Implantée à Narbonne, elle est spécialisée dans l’installation de systèmes aérovoltaïques. L’entreprise est en activité depuis l’année 2012 et intervient essentiellement auprès des particuliers. Dès sa création, elle a fait du chauffage à l’énergie renouvelable son domaine de prédilection. Elle fait partie des rares entreprises qui s’inscrivent dans une démarche écologique dans ses interventions et à travers ses réalisations. Qualifiée et expérimentée, son équipe a déjà mené à bien de nombreux projets. Elle intervient aussi à Béziers et à Carcassonne.

Le bureau d’étude thermique

La RT2012 est entrée en vigueur à la fin du mois d’octobre de l’année 2011. Depuis, les bureaux d’étude thermique sont de plus en plus sollicités. Et c’est à juste titre lorsque l’on constate l’importance qu’il y a de faire appel à ces types d’organisme. Dans cet article, nous allons voir quelles sont les fonctions d’un bureau d’étude thermique, à quel moment doit-on faire appel à ses services et les avantages qu’on en tire.

Quelles sont les fonctions d’un bureau d’étude thermique ?

Les fonctions d’un bureau d’étude sont nombreuses. Mais en règle générale, sa principale mission est de réaliser une étude globale qui a pour objectif d’optimiser les dépenses énergétiques d’un site ou d’une habitation. Les études effectuées concernent essentiellement l’alimentation en eau chaude, le chauffage et l’isolation. Pour ce faire, les techniciens doivent répondre à de nombreuses questions. Quel appareil de chauffage utiliser ? De quelle manière peut-on produire de l’eau chaude plus efficacement ? Doit-on intégrer ou non la production d’eau chaude au système de chauffage ? Quels matériaux d’isolation sont les plus adaptés ? Quelles surfaces doit-on isoler en priorité ?

Bref, le bureau d’étude thermique joue le rôle de conseiller et d’assistance dans un projet de construction. Pour un meilleur accompagnement, vous devez faire appel aux services de cette structure dès la phase de conception de votre projet. Par ailleurs, il se chargera aussi de déterminer si votre construction répond aux exigences de la RT 2012 ou non.

À quels moments doit-on faire appel aux services d’un bureau d’étude thermique ?

Le recours à un bureau d’étude thermique est nécessaire dans de nombreux cas. Par exemple, les propriétaires de maisons anciennes peuvent solliciter ses services pour réaliser un bilan en vue de réaliser une rénovation thermique. Il est aussi obligatoire de faire appel à un bureau d’étude thermique lorsque vous souhaitez entreprendre les démarches pour l’obtention de la certification HQE (Haute Qualité Environnemental).

Dans le cadre d’un projet de construction en neuf, le bureau d’étude conseillera le maître d’ouvrage pour l’obtention de différents labels tels que le HPE, le THPE et le BBC Effinergie. À cette fin, comme nous l’avons évoqué un peu plus tôt, il orientera le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage dans le choix des différents équipements et matériaux à utiliser.

Quels sont les avantages de solliciter les services d’un bureau d’étude ?

Si vous souhaitez qu’un bâtiment obtienne des certifications attestant de sa performance énergétique, vous devez solliciter les services d’un bureau d’étude pour réaliser l’expertise nécessaire. Ces certifications vous permettront de valoriser votre bien immobilier. D’un autre côté, les usagers du bâtiment feront d’importantes économies d’énergie. Et enfin, les travaux effectués seront couverts par une garantie décennale qui assurera la fiabilité du bâtiment, du moins en termes de performance énergétique. Ce qui veut dire qu’au cas où un défaut de performance énergétique est décelé, tous les frais nécessaires pour la réparation seront pris en charge par l’assurance.

Sachez que le recours à un bureau d’étude est également nécessaire pour augmenter vos chances pour l’obtention d’aides financières pour votre projet de construction immobilière.

Sinon, on peut facilement trouver un bureau d’étude thermique en France. Dans le département de l’Allier, on peut citer l’entreprise DIDIER DESGOUTTES. Installée à Saint-Pont, elle intervient en tant que bureau d’étude thermique auprès des particuliers et des professionnels. À ce titre, elle propose de nombreux services tels que la rénovation thermique. L’entreprise est en activité depuis l’année 2005 et jouit d’une excellente réputation. Elle intervient à Saint-Pont et dans un rayon de 35 km alentour. N’hésitez pas à solliciter ses services si vous vous trouvez dans cette zone.

L’importance de l’isolation thermique dans une maison

L’isolation d’une maison est indispensable pour plusieurs raisons. D’un côté, elle permet d’optimiser le confort de votre habitat. D’un autre côté, l’isolation a aussi des rôles écologiques, puisqu’elle permet de réaliser des économies d’énergie et par la même occasion, de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Si votre habitat est mal isolé, il serait temps de réaliser un bilan thermique et d’effectuer les travaux nécessaires.

Le principe de l’isolation thermique

Le principe de l’isolation thermique d’une maison est très simple. Le but de sa mise en œuvre est d’éliminer les ponts thermiques. En d’autres termes, c’est une sorte de barrière de chaleur. En hiver, elle permet de garder l’air chaud dans une maison afin de protéger ses occupants contre le froid. Tandis qu’en été, elle joue le rôle inverse. En effet, pendant cette période, elle se charge de garder l’air frais d’une maison afin de protéger ses occupants contre la chaleur venant de l’extérieur. Par conséquent, il est indispensable que votre maison soit bien isolée tout au long de l’année.

Bien isoler sa maison pour réduire sa facture de chauffage

L’isolation thermique d’une maison est également indispensable pour réduire la facture de chauffage. Une étude récemment effectuée a permis de démonter qu’en optimisant l’isolation thermique de votre habitat, vous pouviez réduire la consommation énergétique de celui-ci de 20 à 25 %. Certes, les travaux nécessitent un investissement, mais cela en vaut la peine. L’investissement devient rapidement rentable lorsque vous faites la différence entre le montant que vous avez payé avant et après les travaux d’isolation. Par ailleurs, sachez que les travaux d’isolation sont éligibles au crédit d’impôt venant de l’Etat. Cette mesure a été prise pour encourager les ménages les plus modestes à isoler leurs habitats convenablement.

Quelles sont les différentes parties d’une maison qu’il faut isoler ?

Les principales zones d’une maison qu’il faut isoler sont : le toit (y compris les combles), les murs, les fenêtres, ainsi que le plancher. Pour votre information, sachez que le pourcentage de déperdition de chaleur est différent sur ces différentes zones . Voici les données chiffrées obtenues après étude :

-Le toit est responsable de 20 à 25 % de la déperdition de chaleur d’une maison.

-Les murs mal isolés laissent s’échapper 25 à 35 % de la chaleur.

-Les fenêtres quant à elles peuvent évacuer entre 10 à 15 % de la chaleur.

-Tandis que le plancher est responsable de 7 à 10 % de la déperdition de chaleur dans une maison.

Après avoir vu ces chiffres, il est compréhensible pourquoi il faut bien isoler ces différentes zones.

Quelles sont les différentes techniques d’isolation d’une maison ?

On distingue deux principales techniques d’isolation de maisons : l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) et l’ITI (Isolation Thermique par l’Intérieur). Chaque technique a ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients. En général, les professionnels conseillent leurs clients sur la technique à adopter en fonction de la configuration de la maison et des contraintes techniques pouvant être rencontrées sur le chantier.

À qui faire appel pour réaliser l’isolation d’une maison ?

Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans ces types de travaux. À titre d’exemple, l’entreprise ISOLEC est réputée pour ses compétences dans le domaine de l’isolation. Cette entreprise en activité depuis 2013, implantée à Montgeron, dans l’Essonne a fait de l’isolation de maisons, son cheval de bataille. Elle propose ses services à tous types de clients. Les particuliers comme les professionnels peuvent tous profiter de son savoir-faire. Intervenant en neuf comme en rénovation, son équipe d’artisans professionnels garantit à ses clients, des prestations de grande qualité.