L’agriculture durable est un des principes du développement durable. Ce concept trouve son origine dans les années 70, lors de réunions au sommet sur les effets du réchauffement climatique et la surpopulation. Aujourd’hui, cette pratique est véhiculée par de nombreux acteurs du secteur de l’agriculture afin de préserver l’environnement et les ressources naturelles. Alors que la population mondiale croît de manière exponentielle, l’idée que les ressources s’épuisent n’est plus à écarter. L’agriculture durable devient alors l’un des chars de guerre de la société pour retarder une échéance qui arrive bientôt à terme si rien n’est fait.

Quels sont les principes de l’agriculture durable ?

Bien que l’agriculture intensive permette de produire une quantité astronomique d’aliments, elle épuise le sol et pollue l’environnement. L’utilisation de pesticides et de fertilisants accélère l’apparition de conséquences néfastes pour le futur. Il est donc temps d’y remédier.

Les principes de l’agriculture durable se basent sur ceux du développement durable défini dans le rapport Brundtland. Elle intègre la dimension écologie, sociale et économique.

De ce fait, l’objectif est de nourrir la population mondiale, développer l’économie en limitant les impacts sur la nature. Pour cela, il est question de :

  • Recycler les déchets végétaux et animaux ;
  • Utiliser du Biomasse ou déchets verts pour créer de l’énergie ;
  • Limiter les émissions de gaz à effet de serre ;
  • Diminuer l’utilisation des engrais et des pesticides ;
  • Utiliser les pollinisateurs naturels ;
  • Maintenir la biodiversité de l’écosystème et le patrimoine génétique des espèces endémiques ;
  • Lutter contre la désertification ;
  • Respecter le bien-être animal.
  • Respecter les conditions de travail et la santé des travailleurs.

En somme, il faut mettre en place une consommation écoresponsable.

Quels sont les enjeux de l’agriculture durable ?

Le respect des règles fondamentales de l’agriculture durable offre de multiples avantages. Les pays ayant pris conscience de ce potentielrépondent favorablement à l’installation de l’agriculture responsable dans le quotidien de leurs paysans.

Par contre, horsmis le fait qu’elle protège le sol, ce type d’agriculture permet également de :

  • Protéger la biodiversité : les espèces endémiques ne peuvent survivre que dans un environnement prédéfini ;
  • Répondre aux besoins des consommateurs : qui a dit qu’il fallait détruire la planète pour contenter tout le monde ?
  • Éviter le gaspillage alimentaire : 1700 tonnes de nourriture par jour sont mises à la poubelle des supermarchés pour cause de péremption alors que la terre se meurt et que des enfants meurent de faim dans le monde ;
  • Contribuer à la santé de la population : en limitant l’usage des pesticides et autres intrants nuisibles à la santé de l’Homme, l’agriculture durable nous fortifie ;
  • Revaloriser le secteur agricole : ce dernier bénéficiera d’une reconnaissance sociale, car leur rôle ne se limitera plus au simple aspect productif ;
  • Contribuer au développement rural : même indirecte, l’agriculture durable favorise le commerce équitable de proximité ainsi que la création d’emplois.

Pour ceux qui souhaitent s’engager dans la voie d’une agriculture viable, l’agence AGRONOVA dispose d’un service de gestion de projet capable de vous accompagner tout au long du programme.

Quelles sont les limites de l’agriculture durable ?

L’agriculture biologique ou durablejouit d’une énorme popularité au niveau de l’opinion publique. Pourtant, l’instaurer dans le quotidien de certains pays est problématique à cause de la mentalité. L’agriculture intensive étant « traditionnelle », certains paysans ne sentent pas le besoin de changer de pratique.

Des ONG sensibilisent les localités à se rendre compte de la situation planétaire et des bienfaits de l’agriculture biologique, toutefois, les anciennes habitudes ont la vie dure.

Bien que les mentalités changent petit à petit, il reste encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir crier victoire. C’est pour cela, qu’il est important que chacun sensibilise son entourage aux bénéfices inhérents à l’agriculture durable. Pour que l’avenir de notre monde soit riche et abondant.