Le concept de l’éco-jardinage est une manière naturelle de s’occuper des jardins. Devenir éco-jardinier est une tâche plus simple qu’il n’y paraît. Voici quelques astuces qui vous aideront.

Respecter la nature du sol

Les plantes s’épanouissent en fonction de leur milieu. Nous avons tendance à transformer le sol pour l’adapter au type de végétaux que nous souhaitons planter. Sachez toutefois que l’apport de fertilisants et d’autres engrais peut détériorer les micro-organismes présents dans la couche végétale. Il serait donc plus judicieux de choisir des plantes en fonction de la nature du sol du jardin. Celle-ci est reconnaissable par la faune et la flore qui s’y développe naturellement. En faisant quelques recherches, vous trouverez de beaux spécimens qui s’épanouiront facilement dans votre jardin.

Utiliser des engrais naturels

Dans la nature, le terrain est protégé et nourri par les feuilles mortes, des herbes séchées et des fèces animales qui tapissent sa surface, ainsi que des micro-organismes présents dans le sol. Le but est de reproduire ce schéma en utilisant des engrais naturels pour fertiliser le sol. Pourquoi ne pas fabriquer vous-même votre compost ou votre terreau ? Récupérez les déchets verts pour les recycler et en faire d’excellents fertilisants. Laissez de l’espace dans votre jardin pour cette tâche. Il est plus pratique d’avoir deux compartiments : un pour le stockage et le traitement des déchets et l’autre pour garder le compost déjà préparé. Vous pouvez traiter les déchets secs (feuilles mortes, bouts de bois et brindilles) et ceux qui sont encore frais (épluchures de légumes et fruits, déchets de taille et de désherbage, etc.).

Que faire avec les mauvaises herbes ?

Les mauvaises herbes ont la réputation de ternir le jardin, en concurrençant les plantes pour les nutriments et le soleil. Étant sur leur milieu naturel, ils ont un grand avantage. Vous pouvez vous en débarrasser ou en faire vos alliés.

Il existe des solutions écologiques pour enlever efficacement les mauvaises herbes. Arrachez-les tout simplement et ratissez régulièrement la zone pour éviter leur repousse.

Les mauvaises herbes gardent le sol couvert, évitant ainsi que celui-ci ne soit exposé directement aux éléments. Donc, laissez-les pousser là où vous n’avez rien planté. Vous pouvez même vous en occuper. D’ailleurs, certaines mauvaises herbes comme les renoncules rampantes, les pissenlits et les mourons rouges produisent de magnifiques fleurs. Limitez seulement leur expansion pour qu’elles ne gênent pas vos autres plantes.

Mieux gérer l’arrosage

Le respect du cycle de l’eau fait partie des gestes à adopter pour devenir éco-jardinier. Lors des périodes pluvieuses, les plantes ont besoin de peu d’eau, puisqu’elles sont directement arrosées par la pluie. Vous pouvez tout à fait récupérer cette eau pluviale par les gouttières ou d’autres dispositifs, les stocker, puis les utiliser pour l’arrosage de vos plantes en période sèche. C’est une excellente manière de favoriser le cycle de l’eau, tout en réduisant votre facture. L’arrosage des plantes par de l’eau épurée est également une excellente solution.

Si vous n’avez pas d’équipements pour recueillir l’eau de pluie, vous pouvez planter des végétaux résistant à un climat sec. Le résultat sera le même : vous dépenserez moins pour l’arrosage. De nombreuses plantes comme la lavande, la coronille, le tulbaghia et le miscanthus résistent très bien à un climat aride. Elles disposent pourtant d’une esthétique incomparable.

Protéger efficacement les plantes

Pour profiter d’un beau jardin, il est indispensable de protéger ses plantes des attaques d’insectes, des mauvaises herbes et des évaporations excessives.

Utilisez la technique des plantes compagnes pour éloigner les insectes et autres parasites. L’odeur de la carotte fait fuir la mouche de l’oignon et la teigne du poireau. La sauge, le céleri et la tomate éloignent la piéride du chou, les escargots et les limaces. L’odeur du myosotis est l’ennemie des vers du framboisier. La lavande repousse les fourmis et les pucerons du rosier…

Pour éviter que l’eau de l’arrosage ne s’évapore rapidement en période chaude, paillez vos plantes. Le paillage garde la fraîcheur du sol, le nourrit et diminue considérablement la pousse des mauvaises herbes.