La sécheresse figure parmi les catastrophe naturelles les plus néfastes et dévastatrices. Ses impacts sur la nature sont désastreux. La sécheresse est provoquée principalement par la manque d’eau. Cette situation affecte la faune et la flore, les êtres humains, ainsi que le climat mondial.

1- Conséquences sur la faune et la flore.

L’insuffisance de précipitation affecte directement les poissons d’eau douce. Ainsi, il ne faut pas assécher les marais ni les lacs. N’utilisons pas de produits polluants pour chasser les insectes, comme les moustiques, par exemple. Ces produits altèrent les nappes phréatiques souterraines.

Ne détruisons pas les arbres, car les bêtes n’auront pas d’habitat naturel. Elles seront forcées de se déplacer très loin pour chercher une flaque d’eau pour s’abreuver.

Le manque d’eau engendré par la sécheresse affecte chaque jour la faune. Les forêts deviennent sèches et meurent après quelques temps. Nous ne devons pas les abattre s’il n’y a pas de programme de réboisement. Sinon, il n’y aura plus d’arbres pour construire des maisons.

Faites de l’agriculture biologique pour préserver la végétation et produire des bonnes légumes pour la santé humaine.

2- Conséquences sur les êtres humains.

Les êtres humains utilisent une grande quantité d’eau pour la consommation vitale et l’hygiène. Mais les fortes chaleurs provoquées par la sécheresse affectent la santé, principalement les enfants et les personnes âgées. Aussi, pour rester en bonne santé, il faut savoir utiliser avec discernement votre réserve d’eau potable. Pour le nettoyage de voitures ou autres machines, utilisez de l’eau recyclée.

3- Conséquences sur le climat mondial.

La sécheresse fait autant de victimes que les inondations et les cyclones. Des centaines, voire, des milliers de gens sont forcés d’abandonner leur province chaque année, à cause de ce désastre.

Préservez les cours d’eau, pour ne pas réduire les terrains agricoles. Sachons utiliser l’irrigation pour alimenter en eau les parcelles, là où c’est possible.

Il faut bannir formellement les feux de brousse. La législation doit interdire totalement les cultures sur brûlis. Pour notre transport, choisissez autant que possible, des voitures plus écologiques parmi lesquelles : des voitures électriques. Au niveau national, les sociétés de productions d’énergie doivent abandonner les méthodes thermiques. Elles doivent employer des systèmes plus écologiques, comme l’hydroélectricité ou l’éolienne.

Bref, la sécheresse est un véritable danger qui menace aussi bien la planète que la végétation et les êtres vivants. Sachons préserver les forêts, pour ne pas detruire l’habitat nature de la faune.

Ne gaspillez pas inutilement l’eau potable. D’autres personnes ou animaux en ont besoin désespérément.