Le panneau solaire pour profiter de l’énergie verte

Saviez-vous qu’en l’espace d’une heure, la terre reçoit assez d’énergie solaire pour produire de l’électricité pour le monde entier pendant un an. À l’instar des combustibles fossiles que nous avons l’habitude d’utiliser et qui ont besoin d’être extraits et brûlés, l’utilisation de ce type de source d’énergie ne nécessite pas d’énormes travaux. Pour l’exploiter, il vous suffit de vous équiper de panneaux solaires. Voilà une belle manière de faire un geste pour notre planète, mais également pour votre portefeuille. En effet, l’exploitation de l’énergie solaire ne présente pas que des avantages écologiques. Elle vous permet aussi de réaliser d’énormes économies sur votre facture d’énergie. Mais avant de parler de ces différents avantages, savez-vous combien de type de panneaux solaires existe-t-il ?

Les différents types de panneaux solaires

On distingue deux principaux types de panneaux solaires :

  • Le panneau solaire thermique

Le principe de fonctionnement d’un panneau solaire thermique est très simple. Il capte le rayonnement émis par le soleil pour le convertir en chaleur.

Le panneau solaire thermique est composé de milliers de capteurs, d’un système de régulation, ainsi que d’un ballon de stockage. Comme leur nom l’indique, les capteurs ont pour rôle de capter les rayons du soleil et de les transformer en chaleur. Cette chaleur obtenue peut alors être utilisée pour alimenter le système de chauffage d’un foyer.

  • Le panneau solaire photovoltaïque

De son côté, le panneau solaire photovoltaïque transforme directement l’énergie solaire en énergie électrique. Donc, le principe de fonctionnement est bien différent de celui d’un panneau thermique. Selon la taille de l’installation, l’énergie électrique produite peut combler partiellement ou totalement les besoins en électricité d’une maison. Un panneau solaire photovoltaïque est constitué notamment de cellules photovoltaïques. Ces dernières absorbent le rayon du soleil afin de le transformer en courant continue qui sera ensuite converti en courant alternatif par un convertisseur ou un onduleur.

Parmi les deux types de panneaux solaires, les modèles munis de cellules photovoltaïques sont le plus souvent utilisés par les ménages. Parlons maintenant des avantages écologiques et économiques de ce type d’installation.

L’énergie solaire : une alternative de choix pour la substitution des sources d’énergie fossile

Les panneaux solaires présentent de nombreux avantages par rapport aux sources d’énergie fossile. Mais nous n’allons en citer que deux.

-D’importantes économies sur votre facture d’électricité.

En effet, en installant des panneaux solaires pour alimenter votre habitat en électricité, vous réduisez considérablement le montant de vos factures mensuelles d’électricité. Certains foyers arrivent même à se passer du réseau électrique conventionnel. Cette autonomie énergétique vous protège d’une éventuelle augmentation du prix de l’électricité due notamment à la montée du prix des carburants.

-La réduction de votre empreinte carbone

Comme nous le savons tous, contrairement aux combustibles fossiles, l’énergie solaire ne génère pas d’émission de gaz à effet de serre, en l’occurrence le dioxyde de carbone (CO2). Entièrement écologique, l’énergie solaire est indispensable pour lutter contre le phénomène de réchauffement climatique qui devient de plus en plus inquiétant, d’autant plus que la sauvegarde de notre planète et la survie de l’humanité en dépend. Bref, en optant pour l’énergie solaire, vous réduisez considérablement votre empreinte carbone.

De nombreux magasins spécialisés dans la vente de ce type d’équipement

Actuellement, les magasins spécialisés dans la vente de panneaux solaires se comptent par plusieurs centaines, vous ne devriez avoir aucun mal à en trouver un. SELECT AUDIO fait partie de ces magasins spécialisés dans l’énergie renouvelable. Situé au 845 Marie-Victorin, Saint-Nicolas, dans la province de Québec G7A 3S8, SELECT AUDIO réalise la vente, mais aussi l’installation et la réparation des panneaux solaires. Forte de nombreuses années d’expérience dans l’installation de ce type d’équipement, son équipe technique vous garantie des prestations de qualité. Elle intervient à Saint-Nicolas et ses alentours dans un rayon de 65 km.

Le traitement de l’eau industrielle : une obligation écologique

Selon une étude, en un siècle, l’humanité a multiplié par sept la quantité d’eau qu’elle prélève dans la nature. Par ailleurs, elle a aussi multiplié par 6 la quantité d’eau qu’elle consomme d’une façon nette, c’est-à-dire l’eau qu’elle consomme sans retour dans le milieu naturel. Et si on continue à ce rythme-là, la planète pourrait rapidement manquer d’eau. Cette hausse de la consommation est due à la croissance démographique, mais également à une multitude d’autres facteurs, notamment l’industrialisation. Dans cet article, nous allons essentiellement parler de la consommation en eau des industries, mais aussi des différentes méthodes de traitement qui existent.

Quelles sont les industries qui consomment le plus d’eau ?

D’après une étude réalisée par des spécialistes en 2007, il a été établi que parmi les nombreux types d’industries existant au Canada, seulement cinq d’entre eux représente 93 % de la consommation globale en eau. Ces cinq plus gros consommateurs sont : l’industrie du papier qui représente 42,9 % de la consommation, suivie de l’industrie de la transformation des métaux (métallurgie) qui représente 25,9 % de la consommation. Les trois dernières sont les industries chimiques, les industries du pétrole et du charbon, ainsi que les industries des aliments qui représentent respectivement 9,2 % ; 8,2 % et 6,4 % de la consommation. Cela représente plus de 4 millions de mètres cube d’eau.

Face à cette surconsommation qui devient alarmante, nous devions trouver des solutions efficaces et durables parmi lesquelles le traitement de l’eau. Il existe plusieurs méthodes de traitement de l’eau industrielle.

Les méthodes les plus utilisées dans le traitement de l’eau industrielle

On distingue trois principaux procédés de traitement de l’eau industrielle :

Le procédé fonctionnant par osmose inverse

Cette méthode de traitement par osmose consiste à faire passer l’eau à travers des membranes semi-perméables. Sous l’effet d’une pression différentielle supérieure à la pression osmotique, le procédé permet de retenir tous les ions monovalents et bivalents présents dans l’eau usée. Ce dispositif est utilisé dans de nombreux domaines tels que dans la désalinisation de l’eau de mer, l’aquariophilie ou encore l’œnologie.

Le procédé fonctionnant par échange ionique

L’échange ionique est un procédé pendant lequel les ions d’une certaine charge, contenus dans une solution sont éliminés par absorption sur un matériau solide appelé échangeur d’ions. Les ions éliminés sont remplacés par une quantité équivalente d’autres ions de même charge émis par le solide.
Ce procédé est régi par la loi des équilibres chimiques.

Et enfin, la méthode de filtration mécanique et séparation

Il existe de nombreux dispositifs permettant de réaliser ce type de traitement d’eau. On peut prendre comme exemple la centrifugeuse. Cette machine permet d’imprimer à l’eau une rotation très rapide. Cette dernière permet de séparer les particules solides de l’eau. La force centrifuge maintient les particules solides au centre et pousse l’eau vers l’extérieur de la centrifugeuse.

Cependant, la conception de ces différents systèmes de traitement d’eaux industrielles requiert un savoir-faire spécifique, ainsi que l’utilisation d’équipements et de matériaux adéquats. D’où la nécessité de faire appel à des professionnels en la matière.

Un spécialiste des systèmes de traitement d’eaux industrielles

Si vous envisagez de mettre en place ce type d’installation,DUPRO est un partenaire de choix. Installée au 255, boul Montcalm N J5R 3L6 Candiac, l’entreprise DUPRO est une spécialiste des systèmes de traitement d’eaux industrielles. Elle est en activité depuis 1980. Forte de ses nombreuses années d’expérience, son équipe vous garantit des prestations de qualité et des résultats à la hauteur de vos attentes. Elle intervient dans plusieurs provinces dont le Québec, l’Ontario, mais aussi dans les provinces maritimes (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard).

Quelques matériaux performants utilisés dans le domaine de l’isolation thermique

Dans un bâtiment, qu’il soit résidentiel ou commercial, l’isolation est l’un des investissements les plus rentables. En plus d’améliorer le confort de ses occupants, les travaux d’isolation permettent aussi de réaliser d’importantes économies d’énergie. Cependant, les solutions d’isolation sont nombreuses. Et il n’est pas toujours facile de savoir laquelle correspond le mieux à vos besoins. Les différentes solutions se distinguent surtout par le type de matériau utilisé pour sa réalisation. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques exemples de matériaux parmi les plus utilisés dans ce domaine.

L’uréthane giclé ou polyuréthane

L’uréthane giclé fait partie des matériaux les plus utilisés dans l’isolation thermique à cause de ses nombreux avantages. En effet, parmi les nombreux isolants utilisés dans le domaine du bâtiment, c’est le matériau qui présente la valeur R la plus élevée. Pour rappel, la valeur R détermine la capacité d’un matériau à freiner le flux de chaleur qui le traverse. Celle-ci est calculée en fonction de l’épaisseur et de la conductivité du matériau. Outre cet avantage, l’uréthane giclé présente également de nombreuses autres qualités. Pour ne citer que quelques-unes, on peut notamment souligner sa capacité d’étanchéification à l’air et à la vapeur, sa capacité d’adhérence aux différents types de supports, ainsi que la protection qu’il offre contre la moisissure et le radon. Voilà pourquoi ce matériau est très apprécié par les professionnels du secteur.

La laine soufflée

La laine soufflée figure aussi dans la liste des matériaux les plus utilisés dans le domaine de l’isolation. Elle présente aussi des atouts non-négligeables. L’isolation par la laine soufflée est réputée pour sa capacité à supprimer les ponts thermiques. Très étanche, ce matériau est également connu pour sa longévité. S’adaptant à toutes les contraintes architecturales, l’isolation à la laine soufflée est également très facile à mettre en œuvre. L’isolation avec ce matériau fait partie des solutions les moins chères sur le marché. Par ailleurs, il a aussi pour avantage de ne présenter aucun danger pour la santé.

Pour toutes ces raisons, la laine soufflée fait également partie des solutions d’isolation les plus recommandées par les professionnels.

La cellulose

La cellulose fait également partie des matériaux les plus utilisés dans le domaine de l’isolation. Et comme pour les deux autres cité précédemment, elle propose aussi des avantages très intéressants.

Tout d’abord, elle présente un excellent rapport qualité-prix. Malgré ce coût relativement faible, elle offre une excellente performance thermique. La cellulose est également connue pour procurer un confort optimal en été grâce à une bonne protection contre la chaleur. Elle résiste parfaitement aux agressions extérieures diverses. La cellulose présente une excellente résistance au feu, mais également à la moisissure, aux insectes et aux rongeurs. Et pardessus tout, c’est un matériau entièrement écologique.

L’intérêt de faire appel à des professionnels pour les travaux d’isolation

Avec les nombreuses solutions proposées sur le marché, il est difficile de choisir le type d’isolant le plus adapté à un projet, surtout si on ne connaît pas grand-chose en matière de travaux de bâtiment. D’où l’intérêt de faire appel à des professionnels dans le domaine. Seuls ces spécialistes seront en mesure de vous conseiller sur la solution d’isolation à adopter. Parmi les nombreux professionnels œuvrant dans ce domaine, ISOLATION THERMIQUE PLUS figure parmi les meilleures entreprises du secteur. Établie à Saint-Honoré, près de Saguenay, elle est spécialisée dans les travaux d’isolation résidentielle et commerciale. Selon la configuration de votre bâtiment, son équipe de professionnel réalise une étude thermique afin de vous proposer le matériau à utiliser parmi les isolants en uréthane giclé, en cellulose et en laine soufflée.

L’aérovoltaïque

L’aérovoltaïque est une technologie de dernière génération dans le domaine de l’exploitation de l’énergie solaire. Plus complet et plus économique, elle permet d’exploiter l’énergie solaire d’une manière optimale. Pour vous aider à en savoir plus sur cette technologie, nous allons vous éclaircir sur quelques points la concernant.

Comment ça marche ?

L’aérovoltaïque fonctionne à peu près de la même façon que le photovoltaïque, c’est-à-dire qu’elle utilise la lumière du soleil pour produire de l’électricité. Mais la seule différence notable est que l’aérovoltaïque permet de mieux exploiter cette source d’énergie. En effet, le système photovoltaïque exploite seulement 20 % de l’énergie solaire tandis que l’aérovoltaïque en exploite près de 80 %. Nous allons vous expliquer comment.

Comme nous le savons tous, la production d’électricité génère de la chaleur. D’où le grand intérêt du système aérovoltaïque parce qu’en plus de produire de l’électricité, il récupère aussi la chaleur produite pour réchauffer votre habitation.

Cette chaleur est propagée dans l’habitat grâce à un système de ventilation.

Par ailleurs, sachez que le système aérovoltaïque a aussi la particularité de pouvoir propager de l’air frais durant la période de fortes chaleurs.

Sur quels types de toits peut-on installer un système aérovoltaïque ?

Avant de vous intéresser sur l’efficacité et la rentabilité de ce système, vous devez tout d’abord vérifier s’il est possible de l’installer sur votre habitat ou non. Mais rassurez-vous, ce système est pratiquement adaptable à toutes les configurations d’une maison.

En général, le système aérovoltaïque s’adapte à tous types d’habitations qu’elles soient anciennes ou récentes. Il s’installe sur tous les bâtiments, qu’ils soient à étages ou non, ainsi que dans les combles perdus ou aménagés. Cependant, selon les spécialistes, il s’installe plus facilement sur les charpentes ajourées que sur les toits en béton.

Par ailleurs, l’installation ne peut se faire que sur les toitures inclinées. Mais ce petit problème devrait être réglé très prochainement. En effet, les spécialistes travaillent beaucoup dans ce sens.

En ce qui concerne la durée d’installation, vous devez compter entre un ou deux jours pour la mise en place de 20 m² de panneaux aérovoltaïque et du système de ventilation qui va avec.

Comment entretenir un système aérovoltaïque ?

Après l’installation et la mise en marche du système, celui-ci doit être régulièrement entretenu pour maintenir un bon rendement, mais aussi pour prolonger sa durée de vie. L’entretien consiste à maintenir la propreté des modules. En effet, les saletés et les poussières affectent le rendement des panneaux solaires. D’où la nécessité de les nettoyer régulièrement.

Toutefois, lors du nettoyage, veillez à ne pas endommager les panneaux. L’utilisation d’une raclette en plastique est fortement déconseillée. Évitez aussi de créer un choc thermique lors de votre intervention.

Outre la propreté des panneaux, vous devez aussi vérifier régulièrement l’état de l’onduleur. C’est un élément très important. À la rigueur, il doit être entretenu, au moins une fois par an pour garantir le bon fonctionnement de votre installation.

Et enfin, il est aussi préférable de changer le filtre du système de ventilation, tous les ans.

À qui faire appel pour l’installation d’un système aérovoltaïque ?

De nos jours, il existe de nombreuses entreprises qui proposent ce type de prestation. À titre d’exemple, l’entreprise AEROVOLT jouit d’une excellente réputation dans ce domaine. Implantée à Narbonne, elle est spécialisée dans l’installation de systèmes aérovoltaïques. L’entreprise est en activité depuis l’année 2012 et intervient essentiellement auprès des particuliers. Dès sa création, elle a fait du chauffage à l’énergie renouvelable son domaine de prédilection. Elle fait partie des rares entreprises qui s’inscrivent dans une démarche écologique dans ses interventions et à travers ses réalisations. Qualifiée et expérimentée, son équipe a déjà mené à bien de nombreux projets. Elle intervient aussi à Béziers et à Carcassonne.

L’importance de l’isolation thermique dans une maison

L’isolation d’une maison est indispensable pour plusieurs raisons. D’un côté, elle permet d’optimiser le confort de votre habitat. D’un autre côté, l’isolation a aussi des rôles écologiques, puisqu’elle permet de réaliser des économies d’énergie et par la même occasion, de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Si votre habitat est mal isolé, il serait temps de réaliser un bilan thermique et d’effectuer les travaux nécessaires.

Le principe de l’isolation thermique

Le principe de l’isolation thermique d’une maison est très simple. Le but de sa mise en œuvre est d’éliminer les ponts thermiques. En d’autres termes, c’est une sorte de barrière de chaleur. En hiver, elle permet de garder l’air chaud dans une maison afin de protéger ses occupants contre le froid. Tandis qu’en été, elle joue le rôle inverse. En effet, pendant cette période, elle se charge de garder l’air frais d’une maison afin de protéger ses occupants contre la chaleur venant de l’extérieur. Par conséquent, il est indispensable que votre maison soit bien isolée tout au long de l’année.

Bien isoler sa maison pour réduire sa facture de chauffage

L’isolation thermique d’une maison est également indispensable pour réduire la facture de chauffage. Une étude récemment effectuée a permis de démonter qu’en optimisant l’isolation thermique de votre habitat, vous pouviez réduire la consommation énergétique de celui-ci de 20 à 25 %. Certes, les travaux nécessitent un investissement, mais cela en vaut la peine. L’investissement devient rapidement rentable lorsque vous faites la différence entre le montant que vous avez payé avant et après les travaux d’isolation. Par ailleurs, sachez que les travaux d’isolation sont éligibles au crédit d’impôt venant de l’Etat. Cette mesure a été prise pour encourager les ménages les plus modestes à isoler leurs habitats convenablement.

Quelles sont les différentes parties d’une maison qu’il faut isoler ?

Les principales zones d’une maison qu’il faut isoler sont : le toit (y compris les combles), les murs, les fenêtres, ainsi que le plancher. Pour votre information, sachez que le pourcentage de déperdition de chaleur est différent sur ces différentes zones . Voici les données chiffrées obtenues après étude :

-Le toit est responsable de 20 à 25 % de la déperdition de chaleur d’une maison.

-Les murs mal isolés laissent s’échapper 25 à 35 % de la chaleur.

-Les fenêtres quant à elles peuvent évacuer entre 10 à 15 % de la chaleur.

-Tandis que le plancher est responsable de 7 à 10 % de la déperdition de chaleur dans une maison.

Après avoir vu ces chiffres, il est compréhensible pourquoi il faut bien isoler ces différentes zones.

Quelles sont les différentes techniques d’isolation d’une maison ?

On distingue deux principales techniques d’isolation de maisons : l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) et l’ITI (Isolation Thermique par l’Intérieur). Chaque technique a ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients. En général, les professionnels conseillent leurs clients sur la technique à adopter en fonction de la configuration de la maison et des contraintes techniques pouvant être rencontrées sur le chantier.

À qui faire appel pour réaliser l’isolation d’une maison ?

Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans ces types de travaux. À titre d’exemple, l’entreprise ISOLEC est réputée pour ses compétences dans le domaine de l’isolation. Cette entreprise en activité depuis 2013, implantée à Montgeron, dans l’Essonne a fait de l’isolation de maisons, son cheval de bataille. Elle propose ses services à tous types de clients. Les particuliers comme les professionnels peuvent tous profiter de son savoir-faire. Intervenant en neuf comme en rénovation, son équipe d’artisans professionnels garantit à ses clients, des prestations de grande qualité.

L’économie d’énergie dans l’isolation

Il n’est jamais plaisant de vivre dans une maison où la température est instable. En été, vous vous retrouvez avec une chaleur étouffante, tandis qu’en hiver, vous ressentez un froid glacial. Dans ce cas, le confort n’est pas du tout au rendez-vous. Pour pallier ce problème, il n’y a rien de mieux qu’une bonne isolation de son habitat.

Bien isoler sa maison pour faire des économies d’énergie

Lorsque vous installez un système de chauffage dans une maison, une grande partie de la chaleur produite s’échappe à travers des ponts thermiques. Il en est de même pour la fraîcheur produite par un climatiseur, pendant l’été. Ces pertes représentent une somme importante sur votre facture de chauffage ou de climatisation.

Afin de réduire le coût de la facture énergétique de votre logement, la meilleure solution est la mise en place d’un système d’isolation performant. Cette opération consiste à doter la maison d’une seconde coque. Pouvant être installée par l’intérieur ou l’extérieur, celle-ci a pour rôle de supprimer les ponts thermiques, responsables de la déperdition de chaleur ou de fraîcheur. Plusieurs types d’isolants peuvent être utilisés lors de sa mise en œuvre : les laines, les fibres de bois, la mousse polyuréthane, la fibre de cellulose, etc. Chaque matériau a sa spécificité. Libre à vous de faire le choix en fonction de la configuration de votre maison et de vos besoins.

De nos jours, il est très facile de trouver des spécialistes de ces types de travaux. L’entreprise ISOLATION SAGUENAY PLUS en fait partie. Installée au 2251 Hôtel de Ville, Saint-Honoré-de-Chicoutimi, QC GoV 1Lo, elle réalise tous vos travaux d’isolation dans les environs. En effet, c’est un de ces grands spécialistes qui possèdent une excellente réputation dans ce domaine.

Quelles sont les différentes parties d’une maison à isoler ?

Pour une performance thermique optimale, l’intégralité de la maison doit être isolée.

La première partie qui doit être isolée, c’est le toit. En général, un toit mal isolé est responsable de près de 30 % de la déperdition de chaleur dans une maison. Ensuite, vous devez enchaîner par les murs. Il existe deux techniques d’isolation des murs : L’ITE (Isolation Thermique par Extérieur) et L’ITI (Isolation Thermique par Intérieur). Les ouvertures telles que les portes et les fenêtres doivent aussi être bien isolées. Et enfin, n’oubliez pas non plus d’isoler votre plancher.

Si toutes les parties de la maison sont bien isolées, il y aura très peu, voire pas de ponts thermiques.

L’avantage écologique d’une maison bien isolée

Bien isoler sa maison est un acte écoresponsable. En effet, en mettant en place un système d’isolation performant dans votre habitat, vous contribuez à la lutte contre le réchauffement climatique. Vous vous demandez sans doute de quelle manière. Et bien, l’explication est très simple : une maison bien isolée signifie moins d’énergie utilisée pour le chauffage ou la climatisation. Moins d’énergie utilisée pour le chauffage équivaut également à moins d’électricité utilisée. Or, la production d’électricité nécessite l’utilisation d’énergies fossiles en grande quantité. Sachant que l’utilisation d’énergies fossiles est responsable de la majeure partie de l’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, on comprend vite pourquoi on dit que « bien isoler sa maison est un acte écologique ».

Le chauffage thermodynamique

En plus d’être plus efficace, le chauffage thermodynamique est nettement plus économique que le chauffage électrique classique. L’équipement utilisé pour ce type de système est la pompe à chaleur. De plus, c’est une solution écologique, puisqu’il permet de réduire considérablement votre consommation en électricité en matière de chauffage.

Comment ça fonctionne ?

Comme nous venons de l’évoquer, le chauffage thermodynamique se base essentiellement sur l’utilisation d’une pompe à chaleur. Cet équipement a la capacité de capter de l’énergie à une température basse et de la restituer à une température plus élevée. Ceci est rendu possible grâce aux différents composants de l’appareil.

  • Un fluide frigorigène : il a pour rôle de transférer de l’énergie de la source froide à la source chaude.
  • Un vaporisateur : il a pour rôle de faire passer le liquide frigorigène, de l’état liquide à l’état gazeux (vapeur). D’où son nom de vaporisateur.
  • Le compresseur électrique : il sert à augmenter la température du liquide frigorigène qui est sous forme de vapeur, en le comprimant.
  • Le condenseur : c’est là que le fluide frigorigène retourne à l’état liquide et transmet la chaleur dans le circuit de chauffage.
  • Le détendeur : c’est là que le liquide frigorigène redescend en basse pression pour être à nouveau vaporisé dans l’évaporateur.

La plupart des modèles de pompe à chaleur fonctionnent à l’électricité. Mais il existe aussi des pompes à chaleur qui fonctionnent à l’aide de compresseur à gaz. Cependant, ce dernier n’est utilisé que très rarement.

Un meilleur rendement

Le chauffage thermodynamique s’inscrit dans une démarche écologique, puisqu’il consomme beaucoup moins d’énergie par rapport à un chauffage électrique classique. En effet, une étude a montré que pour une même quantité d’électricité consommée, le chauffage thermodynamique peut fournir entre 1,5 et 4 fois plus de chaleur qu’un équipement électrique classique. Après calcul, vous vous apercevrez que cela représente une diminution considérable de votre consommation électrique. Il est tout à fait possible de réduire de moitié votre facture d’électricité.

En principe, le rendement de la pompe à chaleur dépend de la qualité du fluide frigorigène. Certains disposent de caractéristiques économiques et écologiques bien meilleures que d’autres. C’est ce qui explique cette variation de rendement.

Par ailleurs, sachez que le chauffage thermodynamique suffit à elle seule pour réchauffer un bâtiment. Mais certains l’associent avec d’autres systèmes tels que le plancher chauffant pour un meilleur confort.

Comment produire de l’électricité grâce à l’énergie solaire ?

Bien qu’il soit situé très loin de la terre, le soleil représente une source d’énergie inépuisable pour nous. Cette énergie qu’il fournit peut nous être utile de différentes manières, notamment pour la fabrication d’électricité. Ainsi, vous pouvez produire vous-même l’électricité dont vous avez besoin pour votre foyer. Pour ce faire, il existe différents moyens. La technologie photovoltaïque en fait partie.

Produire de l’électricité grâce à la technologie photovoltaïque

Le principe est simple : utiliser l’énergie solaire pour fabriquer de l’électricité. Mais d’abord, il vous faut déjà savoir comment le récupérer. Le moyen le plus simple est d’utiliser des collecteurs solaires. En effet, le soleil éclaire dans toutes les directions, alors il faut concentrer son énergie en un seul point. Et c’est précisément le rôle des collecteurs solaires tels que les panneaux photovoltaïques.

Les panneaux photovoltaïques : comment ça marche ?

Les cellules photovoltaïques qui se trouvent sur le panneau se chargent d’absorber et de concentrer les rayons du soleil en un point. Une fois concentrés, ceux-ci produisent de la chaleur. Le silicium fait partie des composants d’un panneau photovoltaïque. Celui-ci a la propriété particulière de transformer simultanément les photons issus des particules de lumière en électricité. Toutefois, sachez que le courant obtenu est continu. Il doit être converti en courant alternatif pour un usage domestique.

Plusieurs panneaux sont nécessaires

Un seul panneau ne génère qu’une petite quantité de courant électrique. Il en faut, donc plusieurs pour subvenir aux besoins d’un foyer. Afin de générer suffisamment d’électricité, il faut un module de plusieurs panneaux. Selon vos envies et la configuration de votre habitat, vous avez le choix entre plusieurs emplacements. Vous pouvez l’installer sur le toit ou la façade de votre maison. Il est aussi possible de les installer au sol.

L’importance de l’emplacement

Vous devez toutefois être attentif sur l’emplacement et l’orientation des panneaux. Le rendement de l’électricité générée en dépendra. Il faut que les panneaux soient disposés sur une surface bien exposée aux rayons du soleil. Assurez-vous qu’aucun obstacle ne vienne perturber la connexion entre les deux. Dans le cas contraire, le rendement sera moins important et, le courant électrique produit ne suffira pas pour alimenter vos appareils.

Une solution à la fois écologique et économique

Grâce à cette technique, les particuliers peuvent se passer des compagnies d’électricité et se contenter de leur propre production. Donc, plus de facture d’électricité à payer. Ce qui représente d’importantes économies en matière de consommation énergétique.

En plus d’être gratuit, l’énergie solaire est illimitée et entièrement écologique. Opter pour cette solution, c’est aussi contribuer à la sauvegarde de notre planète.

Les cinq grandes familles d’énergies renouvelables

On appelle énergies renouvelables, toutes énergies produites par une source que la nature renouvelle en permanence. Elles se répartissent en cinq grandes familles. Toutes ont pour caractéristique commune de ne pas engendrer ou très peu de déchets et d’émissions polluantes. De ce fait, elles contribuent à la lutte contre l’effet de serre et l’émission de CO2 dans l’atmosphère.

L’énergie solaire

L’énergie solaire est obtenue à partir du rayonnement du soleil. En effet, la lumière du soleil est transformable en électricité ou en chaleur. Cette famille d’énergies renouvelables est classée en trois catégories :

  • L’énergie solaire photovoltaïque est un résultat de la conversion du rayonnement du soleil en électricité. Cette conversion est rendue possible grâce à des matériaux semi-conducteurs tels que le silicium.
  • L’énergie solaire thermique basse température est obtenue à partir de capteurs thermiques vitrés qui piègent les rayons du soleil et qui transmettent leurs énergies à des absorbeurs métalliques.
  • L’énergie solaire thermique haute température, quant à elle, s’obtient par la concentration du rayonnement solaire sur une surface de captage. Cette dernière (la surface de captage) permet d’obtenir de très hautes températures (entre 400 et 1000° C). Cette chaleur produit de la vapeur capable d’alimenter une turbine. Cette turbine, à son tour, peu alimenter un générateur électrique.

L’énergie éolienne

Celle-ci est obtenue à partir de l’énergie du vent captée par une éolienne. Cette dernière est en quelque sorte une version améliorée des moulins à vent. L’énergie éolienne permet de produire de l’électricité à partir du déplacement de la masse d’air. Certains de ces appareils peuvent atteindre 170 m de hauteur et ont des rotors de 150 m de diamètre. Cette technologie est en constante amélioration. En très peu de temps, l’énergie éolienne est devenue un moyen majeur de production d’électricité.

L’énergie hydraulique

De son coté, l’énergie hydraulique provient directement de l’eau. Elle peut s’obtenir de différentes manières : à partir des barrages, des vagues, de la rencontre de l’eau douce et de l’eau salée ou encore des marées et des courants marins.

La biomasse

L’énergie biomasse est obtenue à partir des matières organiques telles que le bois, les biocarburants et le biogaz. La production de l’énergie se fait par la combustion ou la métabolisation de ces matières.

La géothermie

La géothermie est une énergie renouvelable que l’on obtient par extraction de l’énergie présente dans le sol. Le plus souvent, l’énergie géothermique est utilisée dans les domaines du chauffage et l’électricité.

Eco-planète : Maison à économie d’énergie

Face au phénomène du réchauffement climatique qui se fait de plus en plus sentir, l’économie d’énergie devient un enjeu vital pour la sauvegarde de notre planète. Si vous vous sentez concerné, vous pouvez déjà commencer par rendre votre habitat moins énergivore. Pensez-y dès lors que vous décidez de le faire construire ou de le rénover. Vous pouvez aussi vous y mettre après l’achat d’une maison.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons d’abord par définir ce que c’est qu’une maison à économie d’énergie. C’est un habitat qui est moins polluant et qui consomme beaucoup moins d’énergie par rapport aux maisons classiques. Ce sont ceux que les spécialistes qualifient de maisons vertes, de maisons bioclimatiques ou encore de maisons écologiques. Les plus performants d’entre eux peuvent être entièrement autonomes.

Comment rendre une maison écologique ?

L’objectif est de réduire au maximum sa consommation en énergie.

– Pour commencer, faites le point sur l’isolation. Assurez-vous que chaque partie de la maison soit parfaitement isolée : le toit, les murs, les ouvertures ou encore le plancher.

– Pensez aussi à réduire la dépense de chauffage en choisissant judicieusement la solution technique la mieux adaptée et la plus économique.

– Il en est de même pour la consommation en électricité. Il faut opter pour les ampoules à basse consommation pour l’éclairage. Si les conditions le permettent, le mieux, c’est de produire soi-même son électricité grâce à des énergies renouvelables (solaire, éolienne, etc.).

– Il faut aussi mieux gérer la consommation en eau. Pour ce faire, pensez à mettre en place un système de récupération d’eau de pluie et à utiliser des réducteurs de consommation.

– La gestion des déchets doit aussi être optimisée. Il faut procéder à un tri sélectif pour récupérer ceux qui sont recyclables. Faire son compost pour le recyclage des matières organiques.

Un investissement rentable à long terme

Par rapport à une maison classique, la construction d’une maison écologique coûte un peu plus chère (entre 15 à 20 % de plus). Cela est notamment dû à l’utilisation de matériaux spécifiques et plus rares (écologiques), ainsi qu’à la complexité technique des installations. Mais au bout du compte, ce surcoût est amorti après seulement quelques années. En effet, il est rapidement compensé par les économies que vous faites sur votre facture de chauffage et d’électricité. À long terme, vous vous apercevrez que c’est un investissement rentable. Et n’oubliez pas que vous contribuez à la sauvegarde de notre planète.